J'ai fait un rêve

Modérateur: yann

J'ai fait un rêve

Messagepar yann sur Ven 23 Jan 2015 20:31

Les Zindignés - No 22 – Février 2015


Trompe l’œil

J’ai fait un rêve


Comme elles furent douces à nos esprits ces folles journées de janvier au cours desquelles des millions de gens, anonymes pour la plupart, communièrent ensemble et partout en notre beau et grand pays pour le droit d’expression plein et entier. Cela nous fit d’autant plus de bien que ces foules rassemblées , d’abord de leur plein gré avant de céder aux injonctions politiciennes, en profitèrent pour proclamer que nous sommes tous frères quelle que soit notre religion, notre origine géographique, notre couleur de peau, notre classe sociale et même, comble du bonheur, notre orientation sexuelle. Bien sûr, notre allégresse était ternie par l’horreur de deux massacres. Pourtant, malgré la terrible déchirure, nous étions prêts, en hommes et femmes de bonne volonté, à savourer le plaisir que procure le fait d’apprendre que tant de combats menés depuis trente ans ne l’ont pas été en vain. En observateurs avisés par une longue traversée de l’Histoire et par l’analyse des arcanes de la société médiacratique envahissante nous savons bien la versatilité des opinions publiques, la forces des cataractes émotionnelles broyant la nécessité froide de la réflexion, la manipulation facile orchestrée par les organes dominants de la communication moderne. Il fallut bien oublier tout cela tant l’ampleur des marées humaines semblait vouloir tout submerger. Du passé faisons table basse, disait l’humoriste. Nous nous apprêtâmes tous à nous asseoir en tailleur autour de l’immense table afin de commencer à construire « la Nouvelle France ». La classe politique nous y encouragea fortement jusque dans l’hémicycle du Palais Bourbon : nous serions passés pour de mauvais patriotes en ne goûtant pas à sa juste valeur républicaine la Marseillaise du 12 janvier. La folle ambiance partageuse dura une petite semaine puis commença de s’apaiser. C’est qu’il était plus que temps de s’atteler à l’incommensurable tâche.

Envolé le racisme que l’on sentait monter chez nous depuis que, sondage après sondage, le bleu marine gagnait du terrain. Il avait suffi de décréter « l’unité nationale » pour que Marine soit condamnée à se réfugier à Beaucaire, petite cité des bords du Rhône, pour y exprimer son courroux nationaliste. Envolée l’homophobie toujours rampante et qui s’enflammait dans les grandes occasions, contre le PACS il y a quinze ans ou le mariage pour tous l’an dernier. On a rangé définitivement les banderoles au slogans haineux tel « les pédés au bûcher ». Nombre de gais lurons des « manifs pour tous » se sont travestis en Charlie. Tout n’est pas seulement pardonné comme disait l’autre. Tout est devenu subitement amour. Tombés dans les oubliettes de l’Histoire la croisade contre les Rroms et le démantèlement rageur de leurs campements de fortune sous les yeux apeurés d’enfants innocents mais avec l’assentiment d’une bonne et honnête partie de la population voisine ou lointaine. Manuel Valls ne pense probablement plus que les Rroms sont incapables de s’intégrer à notre société ou de toute façon ne le souhaitent pas. Il vient peut-être d’accepter de reconnaître qu’ils sont des citoyens européens tout comme nous. Au fait : Charlie le lui avait plus d’une fois soufflé. Mais, peut-être ne le lisait-il pas ! Oublié le récent sondage qui nous disait que 36% des jeunes de 18-25 ans affichent leur sympathie pour Marine Le Pen. Ils ont désormais, Dieu soit loué, d’autres sympathies. Bref , tous ces événements, vieux ou récents, n’étaient que de vilains cauchemars qu’un rêve hivernal massivement partagé vint balayer. D’ailleurs, ont-ils réellement existé tous ces cauchemars qui ne grandissaient pas la France ? I est franchement permis d’en douter maintenant qu’une nouvelle vertu s’empare de nous tous. Le FN devrait redevenir minuscule. Comme il devrait être maintenant facile d’extirper ce furoncle honteux auquel pourtant une partie de la Droite, Nicolas Sarkozy en tête, faisait du pied depuis longtemps. Oui, on pourrait lui mettre bientôt un bon coup de pied au cul. Alors, l’atmosphère deviendrait presque totalement respirable.

Hélas ! le rêve était trop beau pour être honnête. Nous avons cru quelques jours qu’il s’agissait d’être soudés et forts pour vraiment « affirmer nos valeurs », celles de la République laïque, revendiquer le droit de rire de tout, des religions comme du reste, dans une société qui à petits feux perd son humour. Nous avons cru qu’il s’agissait de dire haut et fort que le meilleur moyen de résister à la nouvelle barbarie consistait à cesser de céder du terrain aux religions comme on le fait depuis vingt bonnes années. Nous avons cru qu’il s’agissait d’inscrire au rang des racismes à dénoncer celui qui vise les incroyants et autres mécréants qui dirigent toute leur pensée vers autre chose que l’idolâtrie étouffante d’un Dieu tout-puissant. Il nous a fallu brutalement déchanter. A peine plus d’une semaine après les deux massacres un premier sondage donna le ton d’un pétochard retournement : 40% des Français pensent qu’il vaudrait mieux s'abstenir désormais de caricaturer Mahomet. Vous comprenez, quand des églises chrétiennes sont incendiées au Niger ou ailleurs à cause de la dernière Une de Charlie « il est temps de devenir responsable ». Et voilà que l’on retrouve le rabougrissement de la pensée en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, que la peur de s’affronter aux obscurantismes refait surface révélant ainsi que seule l’émotion l’avait brièvement dissimuler. Pourtant, il faudrait tenir bon : l’une des conquêtes des Lumières est le droit à l’irresponsabilité des artistes. Et il faut que ce soit Fethi Benslama qui nous le rappelle. En leur intimant d’être responsables nous les tuons une seconde fois. Ce n’était braiment pas la peine d’être des millions dans la rue le 11 janvier pour en arriver là en moins de temps qu’il n’en faut pour imaginer une nouvelle caricature de prophète.

Finissons-en : respecter les Musulmans c’est se moquer de leur religion comme nous le faisons pour les Chrétiens, les Juifs, les Evangélistes, etc. nous en passons et des meilleures ! Dans le même temps nous demandons à être moqués, nous les athées. Elle est là l’égalité, dans le respect des hommes et des femmes quelle que soit leur religion et non dans le respect béat de leurs idoles. Restons pleinement éveillés. C’est le meilleur moyen de ne plus rêver inutilement.

Yann Fiévet
yann
 
Messages: 287
Inscrit le: Ven 11 Avr 2008 18:39

Retourner vers Trompe l'oeil

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités

cron